La taille n’a pas d’importance : 8 idées pour tirer le meilleur parti d’une mini maison

La taille n’a pas d’importance : 8 idées pour tirer le meilleur parti d’une mini maison
Rate this post

architecte-intérieur-Genève-renover-piece

Le manque d’espace est souvent notre pain quotidien dans de nombreux foyers. Selon les données d’Ikea, la surface moyenne d’une maison est de 76 à 90 mètres carrés. Dans les villes d’une certaines taille, les appartements d’à peine 40 mètres carrés ne sont pas rares. Mais plus qu’un réel handicap, c’est une question de bonne conception : en réalité, il n’y a pas de petit espace – du moins pas en termes absolus – mais plutôt un espace mal organisé. En faisant appel à notre imagination et à la gamme infinie de solutions offertes par le marché, nous pouvons tirer parti des compteurs disponibles et faire de notre petit appartement le summum de l’espace et du confort. Voici huit clés infaillibles pour y parvenir.

Exercice de synthèse

Comme nous venons de le suggérer, la taille est relative : il y a des étages de 100 mètres qui ressemblent à une souricière parce qu’ils sont surchargés de choses. L’important est qu’un espace remplisse sa fonction : contenir les objets qui nous entourent et nous accompagnent. Faire un exercice de synthèse sur ce dont nous avons réellement besoin pour bien vivre devrait être le point de départ pour parvenir à un espace confortable. C’est une question émotionnelle, mais qui a des répercussions évidentes sur le design et l’architecture.

Une répartition équilibrée

Selon l’étude Ylab, en termes d’organisation spatiale, il est important de définir des stratégies logiques : établir des priorités, donner plus de mètres aux espaces les plus pertinents, unifier les différents usages dans un même environnement et planifier le mobilier dès le départ. La répartition finale doit être équilibrée et respirer. L’essentiel est de partir d’un concept de design fort et de l’appliquer de manière cohérente, concluent-ils.

Si vous cherchez un architecte d’intérieur Genève avec devis et prix , n’hésitez pas allez sur le web. Vous trouverez de bons architectes avec des prix raisonnable pour votre projet de rénovation de votre espace.

Meubles, grands et petits

Lorsque vous disposez d’un espace réduit, on pense généralement que, logiquement, il serait souhaitable d’utiliser également un mobilier réduit. Cependant, ce qui doit vraiment être réduit, c’est le nombre et la taille des meubles. Notre cerveau est sensible aux distractions, et plus il perçoit d’éléments, même s’ils sont petits, plus l’espace lui semblera petit. D’autre part, des meubles suffisamment grands et continus pour éviter les bruits visuels donneront une impression de plus grand espace.

Modulaire ou sur mesure ?

A priori, et bien qu’elle soit plus coûteuse, la conception sur mesure semble être la meilleure solution pour tirer le meilleur parti des compteurs disponibles et obtenir une meilleure intégration du mobilier dans l’espace, surtout s’il présente une géométrie compliquée : toits en pente, décrochements, coins fermés… Mais dans les pièces aux formes conventionnelles, la série modulaire offre une alternative plus économique et plus efficace grâce à la flexibilité qui permet de combiner des éléments de tailles différentes.

Penser verticalement

Même si nous manipulons des mètres carrés, l’espace que nous occupons est en fait tridimensionnel, il est donc temps de se familiariser avec les mètres cubes. La double hauteur est une ressource éprouvée lorsque la pièce a une hauteur suffisante (minimum 3,5 m) ; par exemple, pour créer un loft comme celui de l’image ci-dessous, dans lequel on peut placer une chambre, une pièce où la hauteur réglementaire minimale de 2,5 m n’est pas nécessaire.

Faire tomber les barrières

L’élimination des cloisons internes pour unifier les espaces fonctionne dans un double sens : d’une part, elle aide la lumière naturelle à atteindre tous les coins ; d’autre part, elle élimine les zones mortes et augmente le sens de la perspective, ce qui est inhabituel dans les petits environnements. Et s’il s’agit de zonage, il existe des solutions douces, comme la pièce qui sépare le salon de la chambre à coucher dans l’image d’ouverture de l’article, qui n’enlèvent rien au caractère diaphane d’un espace.

Plus haut je vous ai conseillé de vous rendre sur le web pour chercher votre architecte d’intérieur Genève.  J’ai aussi faire des recherche, alors je vous suggère aussi ces sites web où vous trouverez de bons architecte d’intérieur avec un bon devis et prix : https://espace-kara.ch/  ,   https://www.cecilemorel.ch/  ,   http://paulinevoutey.ch/  ,   https://www.interiors-architecture.com/  .

Le pouvoir multiplicateur de la lumière naturelle

La sensation d’espace est directement liée à la lumière naturelle. Moins il y a de murs et plus il y a de fenêtres, mieux c’est. Les matériaux sont également de puissants amplificateurs de lumière. Il est donc essentiel d’éviter les finitions sombres pour que la décoration joue en notre faveur et nous apporte plus de lumière.

Illuminer correctement

Comme la lumière naturelle, l’éclairage artificiel joue un rôle fondamental dans la perception des dimensions d’un espace. Un mauvais projet d’éclairage peut ruiner la meilleure distribution en générant des zones d’ombre ou en créant un éclairage « plat » qui élimine la sensation de volumétrie. En règle générale, les lumières projetées du plafond soulèvent les yeux vers le haut, donnant une sensation de hauteur. Quant aux lampes, si le manque de mètres est pressant, il vaut mieux oublier les modèles sur pied et opter pour des spots, des plafonniers, des appliques et des lampes de table.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+41 22 732 32 07

samlifredy@gmail.com