Botox, en savoir plus !

Botox, en savoir plus !
Rate this post

Soyons clairs : c’est une protéine produite dans la nature par une bactérie, connue de tous pour contaminer les aliments et les aliments en conserve. Beaucoup de médicaments que nous prenons tous sans aucun problème et sans nous soucier d’eux sont produits par des bactéries : beaucoup d’antibiotiques couramment utilisés, par exemple, sont des substances produites par certains micro-organismes précisément afin d’arrêter la croissance d’autres bactéries. La science utilise très souvent des substances que l’on trouve normalement dans la nature à des fins thérapeutiques. Le botulinum a une histoire similaire : pendant des années, en effet, les neurologues et les ophtalmologistes l’ont utilisé et l’utilisent encore pour traiter des troubles de toutes sortes, tels que les tics nerveux, les spasmes musculaires résultant d’un AVC, etc.

Un beau visage esthétique

Puis, au début du nouveau millénaire, deux ophtalmologistes ont réalisé qu’en traitant les spasmes musculaires des paupières de leurs patients, ils amélioraient les rides du front et des sourcils. De là est née l’utilisation en esthétique du Botox, pour les rides de la « partie supérieure » du visage, approuvé par la FDA puis par le Ministère de la Santé. La première observation que les patients me font toujours est : « mais c’est une toxine !!!! ». Faux, le botulinum dans les doses utilisées en médecine et en esthétique n’est pas toxique. Expliquez-le avec un exemple simple : essayez de boire 2 ou 3 litres d’eau en quelques heures ; il arrive que vous alliez souvent aux toilettes, et que peut-être vous vous sentirez mieux (habituellement vous buvez trop peu d’eau…), mais certainement vous n’aurez aucun problème. Maintenant, essayez – je le dis de manière provocante – de boire 30 litres d’eau au total : en supposant et non pas permis que vous pouvez le faire, vous courez un grand danger : l’œdème cérébral et le coma : l’eau, inoffensive et même bénéfique à doses normales, devient toxique et même mortelle à doses seulement 10 fois supérieures.

L’inoculation de quelques dizaines (maximum une centaine) d’unités de botulinum dans les muscles très fins du front, des paupières et des sourcils, qui seront affaiblis à des endroits prédéterminés afin d’obtenir la relaxation des rides d’expression, est absolument sûre. Je suppose clairement que cela est fait par un spécialiste, pas nécessairement un chirurgien plasticien, mais aussi un dermatologue ou un médecin qui sait bien où injecter le botulinum et combien d’unités injecter.

Et là s’ouvre une histoire – celle du botulisme « pas bon pour vous » – qui a des causes qui n’ont rien à voir avec la science : il y a quelques années encore, seuls les chirurgiens plasticiens étaient légalement autorisés à utiliser le botulisme à des fins esthétiques, les autres médecins qui n’ont pas toujours été spécialistes en médecine esthétique – et ils sont nombreux, du dermatologue au « médecin esthétique » ne pouvaient l’utiliser légalement.

Ainsi, chers lecteurs, la botuline OUI pour les rides qui provoquent la contraction excessive des muscles mimiques ; l’acide hyaluronique OUI pour les rides d’échec, le vieillissement et le remodelage des volumes faciaux. Il est inutile de remplir une ride de « mimétisme » avec un produit de comblement à base d’acide hyaluronique, il en ressortira pire qu’avant au premier sourire, à la première attitude corrompue du front. Le botulinum ne paralyse pas – il faut s’en souvenir – mais simplement, s’il est bien exécuté aux bons moments, aux bonnes doses et aux bons endroits d’inoculation – module, adoucit la contraction exagérée et excessive des muscles du mimétisme : Essayez de vous faire prendre en photo par un ami lorsque vous êtes perplexe, en colère, pensif, réfléchi, souriant : je parie que beaucoup d’entre vous seront étonnés de voir et de découvrir comment ces émotions, sentiments et humeurs peuvent s’exprimer d’une manière exagérée sur la peau du visage, en la touchant profondément. Personne, moi d’abord, ne veut bloquer les émotions, l’expression de l’âme ! Il s’agit seulement de trouver le juste milieu.

Sites à découvrir:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+41 22 732 32 07

samlifredy@gmail.com