C’est quoi la prévoyance ?

C’est quoi la prévoyance ?
Rate this post

Ensemble d’institutions et d’activités, gérées et exercées directement par l’État (sécurité sociale obligatoire) ou par des organismes agréés (sécurité sociale complémentaire ou complémentaire) dans le but d’assurer aux citoyens la capacité de faire face à des situations particulières de besoin (accident, maladie, invalidité, chômage involontaire, etc.), ou les moyens nécessaires à leur subsistance en fin de vie active (retraite et pension vieillesse). Le système de sécurité sociale couvre donc différents secteurs : les assurances sociales (qui protègent contre les accidents du travail et le handicap), le traitement des pensions de certaines catégories professionnelles et certains traitements de fin de carrière : tous ces secteurs sont financés par les cotisations versées pendant la vie active des citoyens bénéficiaires eux-mêmes et de leurs employeurs. Conçu à l’origine comme un système de remplacement de l’assistance publique et de la charité pour les travailleurs, le système de sécurité sociale a progressivement évolué à travers des phases successives d’assurance volontaire, d’assurance obligatoire pour les salariés d’abord, puis pour les indépendants, et dans le sens de fournir aux travailleurs, et à un stade ultérieur pour tous les citoyens, des moyens adaptés aux besoins de la vie en cas de besoin : (« Les travailleurs ont droit à des moyens suffisants pour subvenir à leurs besoins vitaux en cas d’accident, de maladie, d’invalidité, de vieillesse, de chômage involontaire »). Le principe sur lequel repose l’assurance consiste en la formation périodique obligatoire de parts d’épargne qui, acheminées aux institutions appropriées, forment les ressources nécessaires pour assurer la couverture financière de la situation protégée. Les modalités de couverture des charges sociales varient donc en fonction de l’objet de la protection ; elles sont mises en œuvre au niveau de la coopération et donc (à l’exclusion des formes de sécurité sociale pour les accidents du travail et les maladies professionnelles, dont les cotisations sont à la charge de l’entrepreneur), mais à des degrés divers, tous les objets de production. Toutefois, l’évolution du système et l’amélioration des services ont conduit à la prise en charge par l’État d’une partie de la charge des cotisations (dite imposition des cotisations de sécurité sociale).

Sites internet à connaître :

  1. https://123vie.ch
  2. https://net-assurance-vie.com/10-idees-recues-assurance-vie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *