Un peu de prévoyance

Un peu de prévoyance
Rate this post

Du point de vue d’une police individuelle, les portions excédentaires des primes payées au cours des premières années du contrat sont accumulées à intérêts composés et utilisées par la suite pour compléter les primes insuffisantes des années ultérieures.  Ce processus s’explique tout simplement par le fait qu’il s’agit d’un contrat qui n’offre une protection que pour une période temporaire, par opposition à un contrat qui fournit une assurance pour toute la vie du propriétaire de la police. La valeur économique d’une vie humaine est à la base du besoin d’assurance-vie et peut aider à déterminer le montant d’assurance-vie dont une personne ou une famille a besoin.  Une vie humaine n’a une valeur économique que si une ou plusieurs personnes ou organisations en dépendent ou s’attendent à en tirer un avantage monétaire.  L’analyse qui suit explique comment la valeur de la vie humaine est déterminée et énumère les besoins particuliers de l’assurance-vie.
Notion de valeur de la vie humaine:  Une vie humaine possède de nombreuses valeurs, dont la plupart sont irremplaçables et difficiles à mesurer.  Ces valeurs sont fondées sur des relations religieuses, morales et sociales.   D’un point de vue religieux, par exemple, la vie humaine est considérée comme immortelle et dotée d’une valeur qui dépasse la compréhension de l’homme mortel.  Dans la relation d’une personne avec d’autres êtres humains, un ensemble d’attaches émotionnelles et sentimentales est créé qui ne peut être mesuré en termes monétaires ou remplacé par des choses matérielles.  De telles valeurs, cependant, ne sont pas le fondement de l’assurance-vie. Bien que ces valeurs ne soient pas ignorées – en fait, la transaction d’assurance-vie a de fortes connotations morales et sociales – l’assurance-vie s’intéresse à la valeur de la vie humaine, ou valeur économique d’une vie humaine, qui découle de sa capacité de gagner sa vie et de la dépendance financière des autres vies envers cette capacité de gain.  La valeur économique d’une vie humaine En termes de composition physique, le corps humain a une valeur monétaire limitée.  En termes de capacité de gain, cependant, il peut valoir des millions de dollars. Pourtant, la capacité de gain ne suffit pas à elle seule à créer une valeur économique qui peut logiquement servir de base à l’assurance vie.  Une vie humaine n’a une valeur économique que si une autre personne ou organisation peut s’attendre à en tirer un avantage économique par son existence.

En savoir plus : https://123vie.ch/assurance-vie/

Si une personne n’a pas quelqu’un à charge et qu’aucune autre personne ou organisation ne peut en tirer profit, que ce soit maintenant ou à l’avenir, alors cette vie, à toutes fins pratiques, n’a aucune valeur monétaire qu’il faut perpétuer.  Un tel individu est rare.  La plupart des producteurs de revenu ont des personnes à charge ou peuvent s’attendre à les acquérir dans le cours normal de leurs activités.
Même les individus qui gagnent un revenu et qui n’ont pas de personnes à charge fournissent souvent un soutien financier à des organismes de bienfaisance. Dans les deux cas, il existe une base pour l’assurance vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+41 22 732 32 07

samlifredy@gmail.com